Patrimoine Jacquaire

RECENSEMENT DU PATRIMOINE JACQUAIRE EN BOURGOGNE

 

Pourquoi ce recensement ?

Dans le but de constituer un fond documentaire sur le patrimoine jacquaire en bourgogne.

Quel saint Jacques ?

Il existe en effet plusieurs saints qui portent le nom de saint Jacques mais celui qui nous intéresse est l’apôtre saint Jacques le Majeur.

Comment procéder ?

Rechercher les paroisses, églises, chapelles, oratoires, calvaires, vitraux, statues, tableaux, lieux-dits, hôpitaux, relatifs à saint jacques ou objets apparentés comme la coquille.

Participation volontaire :

Tous les membres sont invités à remplir des « Fiches de Renseignement » suivant le modèle. La commission patrimoine élabore ensuite une « Fiche Patrimoine » pour chaque objet jacquaire, relue et validée par des volontaires, historiens ou non.

Diffusion et archivage :

> sous forme de fiches papier dans un classeur ;
>sur le site internet de la Confraternité ;
>peut faire l’objet d’une diffusion plus large : articles ou conférences.

 

 

Pourquoi ce recensement ?

Le but est de constituer un fond documentaire sur le patrimoine jacquaire en Bourgogne, c’est-à-dire les objets s’y rapportant, religieux ou profanes. Les associations jacquaires de France ont pratiquement toutes ce genre de démarche qui permet d’enrichir la connaissance du patrimoine jacquaire de France qui se révèle assez riche. Rappelons que la « Société », la première association en France pour saint Jacques, a créé le recensement des objets jacquaires, fort apprécié des historiens (René de La Coste-Messelière et Jeannine Warcollier).

Les objets jacquaires peuvent être les suivants (liste non exhaustive) :

  • Paroisse, quartier, lieu-dit, rue…
  • Eglise, chapelle, oratoire…
  • Objet de culte : reliquaire, bâton de procession…
  • Objets de décoration ; vitrail, statue, tableau, coquille, blasons…
  • Calvaires, croix…
  • Hôpital, bâtiment, école…
  • Pont, puits, moulin…
  • Documents, archives…

Tout ce qui a une relation avec saint Jacques, ses symboles et son pèlerinage seront pris en compte. Par extension on pourra aussi s’intéresser à d’autres saints pèlerins comme saint Roch et saint Nicolas, des Ordres religieux (Bénédictins, Antonins, Clunisiens), ainsi que les Templiers très impliqués sur les chemins de pèlerinage vers Compostelle.

 

 

Quel saint Jacques ?

Il y a en effet plusieurs saints qui portent le nom de Jacques et les historiens ne se privent pas de le mentionner. Mais comme le rappelle Denise Péricard-Méa, on considère ici l’apôtre saint Jacques dit le Majeur, celui qui a été vénéré au Moyen Âge et dont la découverte du tombeau a donné lieu au pèlerinage et au chemin éponymes.

Bien sûr, il y a deux apôtres qui se nomment Jacques :

  • Le Majeur, fils de Zébédé et frère de l’apôtre Jean, le galiléen qui est allé évangéliser la Galice.
  • Le Mineur, souvent associé à saint Philippe.

La confusion entre les deux date de la fin du Moyen Âge et a été savamment entretenu par l’Eglise elle-même, jusqu’à nos jours, devant la notoriété grandissante de Saint-Jacques de Compostelle ; une foule de reliques sont apparues pour la même raison avec des arrières pensées commerciales !

Il y a aussi d’autres saints Jacques comme le supposé frère du Christ et d’autres dans l’histoire de la chrétienté. Pour les Compagnons du Devoir et les Francs Maçons, le pèlerinage à Compostelle est lié à Maître Jacques, l’architecte du temple de Salomon ; évidemment, on entre là dans le domaine des légendes, par définition, hors des réalités. Les Compagnons du Devoir se réfèrent à saint Jacques le Mineur mais pratiquent le pèlerinage. Sur le chemin de saint Jacques se rencontrent aussi des alchimistes dont la démarche est plus ésotérique que chrétienne !

Ce sera le rôle de la Commission Patrimoine de clarifier et démêler les confusions qui pourraient survenir sur les fiches de renseignement.

Les attributs :

Les représentations de saint Jacques le Majeur sur les tableaux, vitraux ou statues ont évolués au cours des siècles ; il faut en effet distinguer :

  • Saint Jacques apôtre et évangélisateur avec un livre(en général ouvert), et les pieds nus ;
  • Saint Jacques martyr avec l’épée du supplice (à partir du XIIIe siècle) ;
  • Saint Jacques pèlerin avec le bourdon (à partir du XIIIe siècle), coquilles, cape, large chapeau, besace (à partir du XVIe siècle) ;
  • Saint Jacques Matamore sur son cheval (principalement en Espagne).

 

 

Comment procéder ?

Comme Madame Collette (auteure de la plaquette du Conseil Général de 1993), il faut se livrer à une prospection des objets jacquaires, des paroisses, des églises, calvaires, etc.…Certains sont déjà connus et d’autres seront découverts. Dans les deux cas il faut une participation volontaire de tous les membres de la Confraternité, en remplissant la fiche de renseignement pour la faire remonter à la Commission Patrimoine.

A partir de ces éléments, on pourra établir des fiches patrimoines, enrichies et mises à jour par la Commission. Ceux qui se sentent un peu historien seront les bienvenus, dans le but de relire, corriger, enrichir et valider les fiches établies.

Les personnes volontaires et intéressées sont priées de se rapprocher de la Commission Histoire et Patrimoine.

 

Diffusion et archivage :

Les fiches patrimoines validées seront publiées sur le site INTERNET de la Confraternité. Au cours du temps, elles resteront vivantes par des mises à jour avec un indice de modification.

Elles constitueront alors le fonds documentaire du patrimoine jacquaire en Bourgogne qui ne pourra jamais prétendre à l’exhaustivité !

Avec un nombre de fiche conséquent, on peut imaginer un classeur avec des documents papiers récapitulatifs. On peut aussi envisager des articles et conférences sur un sujet donné.

Fiche N°01 Eglise St-Michel Dijon

Fiche N°02 statue de saint Jacques Dijon

Fiche N°03 la plaquette du conseil régional

Fiche N°04 Reliquaire de St-Jacques Asquin

Fiche N°09 statue de saint Jacques Saulx-le-Duc (musée de Dijon)

Fiche N°11 statue de saint Jacques Langres

Fiche N°12 l’Oratoire St-Jacques à Gevrey

Fiche N°16 Vitrail église St-Nicolas Chatillon

Fiche N°20 Eglise St-Jacques AsquinFiche N°24 statue de saint Jacques Lamargelle